Taux de cortisol élevé, stress, fatigue surrénale et santé

Taux de cortisol élevé (hormone du stress), fatigue surrénale et santé

Écrit par : Marine, la fondatrice

|

|

Temps de lecture 13 min

Purpause est une marque française, féministe et engagée dédiée à l'équilibre hormonal et émotionnel des femmes. Nos cures sont notées 5 étoiles par nos clientes. Elles sont naturelles, véganes, ultra-clean, sans aucun additif et avec 100% d'actifs pour des résultats optimum. En savoir plus

Dans nos vies si denses, où nous devons jongler avec toutes nos obligations – familiales, professionnelles, sociales – il n'est pas rare de se sentir stressée.


D'ailleurs, les femmes sont plus sensibles au stress que les hommes, se disent plus stressées et en souffrent plus.


Si le stress est nécessaire à la vie, trop de stress ou un état de stress constant (chronique) est mauvais pour la santé, y compris pour la santé hormonale.


  • Si tu es fréquemment malade (système immunitaire affaibli),
  • Si tu as des problèmes de sommeil : difficultés à t'endormir, insomnies,
  • Si tu as plus ou moins d'appétit que d'habitude,
  • Si tu te sens fatiguée, stressée,
  • Si ton humeur est changeante,
  • Si ton cycle menstruel est devenu irrégulier,

... cela peut être lié à ton taux de cortisol.


Cette hormone, plus connue sous le nom d'hormone du stress, donne à ton corps l'énergie nécessaire pour combattre ou fuir dans des situations stressantes.


Ce que tu ne sais peut-être pas est que cette hormone joue aussi un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions de l'organisme. Bref, on ne pourrait pas vivre sans cortisol.


Dans le passé, le cortisol était d'une importance vitale pour faire face aux dangers physiques réels. Mais, aujourd'hui, le stress constant et plus souvent mental que physique peut entrainer un excès de cortisol, un taux de cortisol trop élevé.


C'est là que cela se complique, car cela va avoir des effets négatifs sur ton équilibre physique, hormonal, mental et émotionnel.


À quoi sert le cortisol ? Quels sont les effets sur ta santé d'un excès de cortisol ? Comment le réduire ? Quels conseils pour éviter ce déséquilibre hormonal ?


On fait le point sur cette hormone et comment elle agit sur notre organisme. Mais aussi, sur comment en maîtriser la sécrétion excessive et éviter ses effets délétères.


Qu’est-ce que c’est le cortisol ? Quel est son rôle dans notre corps ?

Le cortisol est sécrété par les surrénales, de petites glandes situées juste au-dessus des reins. C’est une hormone stéroïdienne qui est fabriquée à partir du cholestérol.


En cas de stress, le cerveau se remplit de trois hormones : d'adrénaline, de noradrénaline et de cortisol. Ces trois hormones jouent un rôle important sur notre humeur et le bien-être qui en découle.


Le cortisol met le corps en état de préparation en cas de stress, c'est pourquoi on l'appelle hormone du stress. Mais, cette hormone a bien plus d'impacts sur ton organisme que tu ne l'imagines.


Le cortisol régule et joue un rôle important sur

  • le rythme circadien (rythme veille sommeil), 
  • le métabolisme 
  • le système immunitaire. 

Ce qui explique en partie les symptômes d'un excès de cortisol sur ta santé, mais tu le découvriras un peu plus tard.

Petite parenthèse : cortisol et rythme circadien

Le matin, juste avant le réveil, le taux de cortisol est le plus élevé. Au cours de la journée, il diminue à nouveau, de sorte que le soir, tu seras suffisamment fatiguée pour t'endormir et la mélatonine va prendre le relais.


Bon à savoir : le taux de cortisol se régule durant le sommeil vers minuit (moment où il est au plus bas). Un manque de sommeil a un impact sur le taux de cortisol dans le sang qui restera élevé. 

Cortisol et stress

En situation de stress, ponctuelle, cette hormone est très bénéfique. Elle nous permet de mobiliser nos ressources et de les mettre à disposition pour faire face aux dangers.


Le rythme cardiaque s'accélère et le taux de sucre dans le sang augmente. Cela donne temporairement plus d'énergie pour faire face à une situation ; c'est ce qu'on appelle les pics de stress au cortisol.

Sucres et graisses vont être mobilisées et dirigées vers le cerveau, le cœur et les muscles. La pression sanguine (pression artérielle) augmente sous l'effet du cortisol pour qu'énergie et nutriments parviennent plus rapidement aux organes.


À dose modérée et ponctuelle, le cortisol a un rôle anti-inflammatoire. Il est d’ailleurs utilisé pour cette raison en tant que médicament sous une forme appelée cortisone ou corticoïdes. 


Aujourd'hui, le stress prend plusieurs formes. Il ne s'agit pas que de dangers physiques, mais aussi de stress mentaux, psychologiques ou émotionnels.


Par exemple, une étude sur le stress a montré qu'en 15 à 20 minutes, le taux de cortisol peut doubler dans des situations telles qu'un entretien d'embauche.


Nous produisons alors un surplus de cortisol, qui n'est pas utilisé par notre corps.


Si des moments de stress se produisent très ou trop souvent, alors il peut y avoir un excès de cortisol (un taux de cortisol dans le sang qui reste élevé sur le long terme) et donc un stress chronique.


En cas d’excès, de taux trop élevés, de sécrétion prolongée, les effets du cortisol deviennent délétères. On t'explique…

Un excès de cortisol a plusieurs effets

Fabriquée par les glandes surrénales, cette hormone joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme des glucides, des lipides, des protéines ou de l’eau.


Un stress trop régulier ou constant, appelé stress chronique, va booster la sécrétion de cortisol et épuiser les glandes surrénales, ce qui a des conséquences sur les autres hormones.


En effet, le cortisol est priorisé par rapport aux autres hormones dont la progestérone (car un des précurseurs de la progestérone – un élément essentiel à sa sécrétion – est aussi nécessaire au cortisol), déséquilibrant alors le ratio œstrogènes/progestérone. 


Cela peut créer un déficit de progestérone, et une potentielle hyperœstrogénie relative.

Quels sont les symptômes courants d'un niveau trop élevé de cortisol ?

Comme mentionné précédemment, le cortisol intervient aussi dans de nombreuses fonctions de l'organisme.


Son excès va avoir de nombreux impacts sur ta santé. Voici quelques signes fréquents : 

  • Fringales, envies de gras et de sucres, prise de poids notamment au niveau du ventre,
  • Système immunitaire fragilisé face aux virus, rhumes à répétition,
  • Sommeil perturbé, difficulté à s'endormir, insomnies, fatigue,
  • Favorise l’ostéoporose,
  • Fatigue le cœur,
  • Douleurs musculaires ou articulaires, tensions, périodes de récupération physique plus longues,
  • Dégradation de la qualité du microbiote,
  • Acné, peau plus terne et plus épaisse, 
  • Baisse de libido, 
  • Sautes d'humeur, colères, irritabilité, 
  • Émotions négatives, déprime, anxiété, repli voire dépression,
  • Difficultés de concentration ou de mémorisation.

Pour en avoir le cœur net, tu peux faire des analyses en laboratoire pour évaluer tes niveaux de cortisol : dosage sanguin, test urinaire ou salivaire.


Ces examens font une mesure du cortisol présent dans ton organisme au cours d'une journée. Ils déterminent donc le taux de cortisol et son évolution sur 24 heures.


Il doit être au plus haut le matin entre 6 et 8 h puis baisser au cours de la journée jusqu’à atteindre son minimum vers minuit.

Les causes d'un excès de cortisol

1. La plus courante : le stress

Lorsque tu te trouves dans une situation stressante, tes glandes surrénales produisent du cortisol afin que tu aies suffisamment d'énergie pour réagir. C'est une réaction au stress classique, automatique et normale.


Toutefois, cela devient un problème lorsque tu es soumise à un stress intense, constant, prolongé.


Les glandes surrénales produisent alors constamment du cortisol ou trop et, à un moment donné, l'organisme n'arrive plus à l'assimiler.


Il existe aussi d'autres raisons plus spécifiques.

2. Problèmes hypophysaires

À l'intérieur du cerveau se trouve l'hypophyse, une glande maîtresse, car elle contrôle de nombreuses fonctions de l'organisme. Elle veille notamment à ce que le cerveau reçoive les signaux nécessaires à la production des bonnes hormones.


Lorsque l'hypophyse ne fonctionne pas de manière optimale, elle peut sécréter trop ou pas assez d'hormones, ce qui peut perturber tout le système endocrinien, dont la fonction surrénalienne et la production de cortisol.


Par exemple, les hormones de l'hypophyse peuvent (sur)stimuler la glande surrénale pour qu'elle produise du cortisol, ce qui peut entraîner une surproduction.

3. Tumeurs surrénaliennes

Les glandes surrénales sont situées au-dessus des reins et sont responsables de la libération du cortisol.

La présence d'une tumeur, qu'elle soit bénigne ou maligne, sur l'une ou les deux glandes surrénales a pour effet d'augmenter la libération de cortisol.

4. Les médicaments

Certains médicaments ont également pour effet secondaire connu d'augmenter le taux de cortisol. 

Il s'agit principalement de traitements à usage intensif à long terme, tels que les corticostéroïdes, utilisés pour traiter l'asthme.

5. Syndrome de Cushing/Maladie de Cushing

Une maladie rare qui touche environ 1 à 3 personnes sur 1 million par an, caractérisée par une élévation chronique du cortisol ou autres corticostéroïdes dans l'organisme. En France, cela correspond à environ 130 personnes par an.


Chez la grande majorité des malades (plutôt des femmes), il n’y a pas d’explications. Il n'y a pas de facteurs génétiques, environnementaux ou du mode de vie qui expliqueraient la cause de la maladie. Les symptômes sont assez distinctifs et identifiables. 

Si tu penses souffrir des effets secondaires d'un traitement médicamenteux, parles-en à ton/ta médecin.  Si tu te poses des questions sur tes symptômes, consulte un.e professionel.le de la santé pour établir un diagnostic.

Quel rapport entre cortisol et déséquilibre hormonal féminin ?

Le cortisol est une hormone stéroïdienne synthétisée en réponse au stress à partir du cholestérol. C’est également le cas des hormones sexuelles des femmes comme les œstrogènes et la progestérone. Toutes ces hormones ont le même précurseur : la prégnénolone.


En cas de stress intense et prolongé, cette substance va être en priorité dédiée à la production de cortisol, au détriment de nos hormones. Résultats, les cycles seront perturbés, irréguliers, les symptômes du syndrome prémenstruel, du sopk, de l'endométriose, mais aussi de la ménopause ou préménopause seront plus importants, les douleurs plus marquées.

Nos conseils pour réduire un taux de cortisol élevé, fatigue et autres symptômes

Nos conseils pour réduire un taux de cortisol élevé, fatigue  et autres symptômes

Bonne nouvelle, tu peux faire beaucoup pour réduire ton cortisol, notamment en changeant ton mode de vie. 

Il existe des compléments alimentaires naturels anti stress hyper efficaces pour t'aider comme Zen Master.

1. Dormir suffisamment

Il est important de dormir suffisamment, car le niveau de cortisol diminue pendant le sommeil.

De plus, on gère mieux le stress lorsqu'on est reposée. Tu as du mal à t'endormir ou à bien dormir, télécharge notre guide sur le sommeil.

2. Faire du sport

Une activité physique régulière est associée à une résilience émotionnelle, mentale et physique contre le stress. 


Des études montrent qu'un sport comme le yoga* (par exemple) a un effet positif sur la baisse des taux de cortisol. (*Tu connais notre amour pour le yoga ! ;-))


En revanche, on évite d'en faire trop, car cela entraînerait un effet inverse. En stressant le corps, le surentraînement provoque des taux de cortisol plus élevés dans l'organisme. Les formes d'exercice plus douces et calmes - la marche, la course lente et le vélo, la natation, le pilates, le yoga, etc. - sont idéales.

3. Faire attention à ton alimentation

L'alimentation peut également jouer un rôle sur ton  cortisol. 


L'excès de sucre, par exemple, accélérerait la production de cortisol, ce qui peut accroître le risque cardiovasculaire. 


Une alimentation à base d'aliments variés, riches en nutriments, et non transformés - protéines, glucides complexes, légumes, fruits - aide à réduire le taux de cortisol.

Glucides :

Les glucides sont importants pour le bon fonctionnement de l'organisme et influencent les niveaux de sérotonine dans le cerveau, ce qui peut te rendre plus calme.

Ils déclenchent également la libération d'insuline, une hormone qui aide à absorber le glucose dans les cellules.

L'augmentation de la glycémie après un repas riche en glucides peut entraîner une diminution de la production de cortisol dans l'organisme.

Un excès de cortisol peut également rendre la perte de poids plus difficile, car il augmente les envies de nourriture réconfortante, riche en sucres et en gras, et d'aliments transformés.

Acide gras oméga-3 :

Les oméga 3 ont un effet positif sur le cerveau, l'humeur et les hormones. Cet acide gras réduit le taux de cortisol et permet de mieux résister au stress.

Tu peux :

– Manger plus de saumon et d'autres poissons gras (en privilégiant les petits qui contiennent moins de métaux lourds : sardines, maquereaux, anchois…), graines de chia, huile de colza, lin, chanvre…

- Prendre des compléments d'oméga 3.

Le magnésium :

Il agit naturellement contre le stress en favorisant la détente musculaire et la libération de la sérotonine, hormone du bien-être et de la sérénité.

Le magnésium permet de convertir un acide aminé appelé tryptophane en sérotonine. Cette dernière contrebalance également l’effet des hormones du stress (adrénaline et cortisol). En effet, l'adrénaline par exemple favorise l’élimination urinaire du magnésium, ce qui contribue à faire perdurer les états de stress… Un vrai cercle vicieux !


Prendre un complément alimentaire à base de magnésium, telle que Zen Master peut t'aider.

Dans l’assiette, on privilégie une alimentation anti-inflammatoire. On force sur le bon gras, les oméga 3. On met des fruits et légumes à tous les repas pour faire le plein d’antioxydants, de vitamines et de minéraux. Et,on réduit les sucres, les viandes rouges, les plats industriels et les laitages, les aliments dits "inflammatoires".

4. Boire de l'eau

Le stress entraîne une déshydratation de l'organisme. Déshydratation qui va à son tour provoquer stress et réaction de stress pour le corps. C'est le serpent qui se mord la queue ! 

Il s’agit d’une autre raison (s'il fallait encore expliquer les bienfaits d'une bonne hydratation) pour boire suffisamment d'eau, soit 1,5 à 2 litres par jour ou plus en cas d'activité physique.

5. Prendre des compléments alimentaires

Des plantes comme l’ashwagandha, la mélisse, la rhodiole, le safran, le griffonia aux vertus antistress, relanxantes et apaisantes peuvent t'aider. 


Les plantes adaptogènes (ginseng, rhodiole, ashwagandha, etc) ont de nombreuses vertus. Elles aident à augmenter la résistance et les capacités d’adaptation de l’organisme face à divers facteurs de stress et sont souvent sans effets secondaires ni accoutumance.  


Focus sur l’Ashwagandha

Les composés bioactifs de l’ashwagandha permettraient de diminuer la production de cortisol, et donc d'éviter l’apparition d’autres troubles dus à un stress chronique.

L’ashwagandha permettrait d’ agir sur l’influx nerveux et de réguler la synthèse des neurotransmetteurs de type sérotonine et GABA impliqués dans les processus de l’anxiété. Ainsi, il augmenterait la sensation de calme et de sérénité .

Plusieurs études ont montré l’intérêt d’une supplémentation en Ashwagandha pour diminuer significativement ton taux de cortisol et donc ton stress et ton anxiété.

Découvre Zen Master, pour réduire stress, fatigue et anxiété, et limiter les effets du cortisol sur ton organisme.

  • Magnésium, vitamine B6, ashwagandha, tryptophane, passiflore.
  • Efficace dès les premières prises.
  • Végane, sans additifs ni allergènes
  • À prendre en cure de 2 à 3 gélules par jour, selon tes besoins.
  • Plusieurs cures par an possibles.
  • Sans effets secondaires ni accoutumance.

6. Relax !

Plus tu es détendue, moins ton corps produit de cortisol. CQFD...  Mais, plus facile à dire qu'à faire ! 


À toi d'explorer les activités, les techniques et les moyens simples de te détendre et de mieux gérer ton stress.


Chaque personne est différente et n'aura pas les mêmes gouts, besoins, envies, etc.  Il faut donc en priorité que ses activités TE fassent plaisir et ne soient pas forcées pour qu'elles puissent devenir des rituels et des habitudes efficaces. 

  • Le rire et l'écoute de la musique sont associés à une baisse du taux de cortisol, c'est prouvé !
  • Il y a plein d'autres choses : faire des pauses, marcher dans la nature ou être en contact avec la nature, câliner son chat, prendre un thé ou une infusion à base de plantes relaxantes, lire, écrire, faire un puzzle, utiliser des huiles essentielles Tout est bon si cela te fait du bien ou te détend. 
  • Il y a aussi des techniques de relaxation et de respiration, et des petits exercices que tu peux faire en quelques minutes dans ta journée.
  • Il y a enfin, la méditation, le yoga, la sophrologie, l'acupuncture, l'acupressure…  

Bref, prends soin de toi ! 

Stressée, fatiguée, niveau de cortisol élevé ? Ton mode de vie y est pour beaucoup et tu peux (re)prendre le contrôle de ton bien-être : un sommeil réparateur, une alimentation saine et variée et de l'activité physique sont clefs. Mieux gérer son stress (inévitable dans nos vies actuelles) aussi ! 

Réponds à notre questionnaire pour connaître les cures adaptées à tes besoins.
Découvre nos cures pour lutter contre le stress et ses conséquences sur ton organisme, ton cycle ou ta peau
Marine, la fondatrice de Purpause, compléments alimentaires, bienêtre féminin, équilibre hormonal, doula, professeure de yoga

Marine, la fondatrice

Experte cosmétique, j'ai travaillé longtemps pour des marques de Beauté et de Luxe renommées. Passionnée de pratiques naturelles alternatives, j'ai été aussi Doula et prof. de Yoga. J'ai mis toute mon expérience au service des femmes et de leur bien-être, en créant Purpause... que je prends quotidiennement 😉. Tous ces articles sont écrits sur la base d'échanges avec des experts santé et bien-être, d'études, de lectures.

FAQ

Comment mesurer son cortisol ?

Un test de cortisol permet de déterminer la quantité de cortisol dans la salive ou les urines. Les valeurs normales dépendent du moment de la journée où la mesure est effectuée.


Par exemple, entre 6 et 23 mcg/dl (microgrammes par décilitre) après le réveil.


Il n'existe pas de taux de cortisol idéal ou parfait applicable à tout le monde. C'est l'équilibre et la fluctuation normale de ce taux tout au long de la journée qui comptent.


Il est plus haut le matin et au plus bas vers minuit.

Ces articles peuvent t'intéresser...

×
Livraison Rapide 3-5 jours ouvrés
Frais d'expédition 0€ dès 89€ d'achat
Paiement Sécurisé protection maximale
Service Client disponible 7j/7
Origine naturelle jusqu'à 99,8%
100% d'actifs 0 additif
Expertise études cliniques
100% végane + gélule végétale
Ultra-clean sans allergène ni additif
Made in France avec amour
Livraison Rapide 3-5 jours ouvrés
Frais d'expédition 0€ dès 89€ d'achat
Paiement Sécurisé protection maximale
Service Client disponible 7j/7