Tu as la quarantaine et tu vis des symptomes menstruels surprenants ?

Cycles perturbés, crampes et douleurs de règles, règles abondantes ou irrégulières, seins douloureux, sommeil perturbé, maux de tête, fatigue, irritabilité, perte ou prise de poids ... 

Mais, que t'arrive t'il ? Est-ce le stress ? Déjà la ménopause  ? 

Nombreuses sont les personnes (dotées d'un utérus) à s’interroger sur tous ces symptomes qui surviennent vers 40 ans et ont un impact sur leur santé physique, psychologique et émotionnelle.  

Or, ces symptômes sont souvent (et simplement) les conséquences des fluctuations hormonales - œstrogènes ou progestérone. Des fluctuations normales à partir d'un certain âge chez les femmes  mais qui sont parfois mal diagnostiquées ou prises pour les conséquences du stress.

En effet, vers 40 ans (et même avant), le corps peut commencer à subir des modifications hormonales, des dérèglements ... Une étape de transition hormonale chez les femmes, normale mais moins connue que la ménopause : la préménopause.

Ton / ta gynécologue ou un.e endocrinologue sont tes meilleurs interlocuteur.ices pour t'aider à les identifier grâce à un bilan hormonal. Et cet article va t'aider à y voir plus clair. 

Quels changements peuvent t'aider face à ces perturbations hormonales. Quelles solutions pour atténuer les symptômes de ces changements ? Comment savoir si c'est une ménopause précoce ? Dans quelle phase de ta vie es-tu ? Dois-tu consulter un médecin ? 

Réponses !

Diagnostic hormonal femme personnalisé compléments alimentaires équilibre hormonal confort féminin règles douloureuses

Déséquilibre hormonal féminin après 40 ans : on t'explique

Le cycle menstruel est régi par deux hormones principales : la progestérone et les œstrogènes. Ces hormones régissent les fonctions ovariennes, régulent notre cycle mais entraînent aussi des manifestations physiques et psychologiques avant et durant les règles.

Et, les effets du vieillissement sur les taux d’hormone sexuelle sont plus évidents chez les femmes que chez les hommes. 

La ménopause 

On parle beaucoup de la ménopause (âge moyen 55 ans) : l'arrêt définitif des règles depuis au moins un an et l'impossibilité de tomber enceinte.

En effet, les glandes du système endocrinien vieillissent au fil des années, ce qui entraîne la diminution puis l'arrêt de la production des hormones sexuelles féminines et provoque l'arrêt des menstruations et le rétrécissement des ovaires et de l’utérus. 

La muqueuse vaginale devient plus fine, plus sèche et moins élastique. Ce qui provoque souvent des douleurs pendant les rapports sexuels, une sécheresse vaginale, des démangeaisons, des saignements et le besoin d'uriner plus fréquemment.

Les seins deviennent aussi moins fermes et plus fibreux, et ont tendance à s’affaisser.. Tout le fonctionnement de l'organisme est impacté (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, changements physiques, perte de mémoire et de concentration,...).

Tout un programme !

Préménopause, périménopause : une phase de transition hormonale avant la ménopause 

En préménopause,l e cycle va devenir de plus en plus irrégulier. Au début, les cycles vont se raccourcir, puis s’allonger pour disparaitre complètement à la ménopause. Cela est dû principalement aux taux d'hormones dans le sang qui varient, et à l’ovulation qui va être de moins en moins bonne qualité, voire inexistante sur certains cycles.

Progestérone et oestrogènes vont progressivement diminuer durant la préménopause et se déséquilibrer. La présence d’œstrogènes (taux dans le sang) sera trop importante par rapport à la présence de progestérone. On parle d'hyperoestrogénie relative.

Le déséquilibre et la variation des taux de ces deux hormones va impacter directement notre corps et notre mental, notre qualité de vie (de la vie sexuelle à la vie sociale).

Les signes des changements hormonaux dès 40 ans 

Cette modification des taux d'hormones dans le sang  entraînent différents symptômes (qui varient d'une personne à l'autre) : 

  • Cyles irréguliers, règles abondantes, douleurs et un SPM (syndrome prémenstruel) au taquet.
  • Une prise de poids localisée au niveau du ventre, des hanches et des seins.
  • Des fluctuations de l’humeur (les fameuses sautes d'humeur) avec l’envie irrépressible de tout envoyer ballader.
  • La peau qui s’assèche et pourquoi pas quelques boutons d’acné hormonale tiens (pour avoir l’air plus jeune ?! lol).
  • Les cheveux qui deviennent plus secs, plus cassants, qui s'affinent ... ou une chute de cheveux.
  • Des problèmes de sommeil ... avec à la clef un manque de sommeil qui n'aide pas niveau fatigue, concentration ou mémoire.
  • Des envies de sucre, un changement d'appétit, des problèmes de digestion ou de transit, une modification du microbiote intestinal, des carences (magnésium, calcium, zinc, fer)  
  • Et d’autres réjouissances qui varient d'une femme à l'autre : vertige, accouphène, diminution de la libido, fibrome, impact sur la thyroïde, déprime .... (pour plus de détails, consulte notre dossier complet sur le préménopause, la péri-ménopause et la ménopause)

Pas de panique ! Tout ceci est parfaitement normal et surtout, il y a des traitements et des solutions naturelles pour bien vivre cette phase de transition hormonale qui fait partie de la vie ! 

Comment rétablir un déséquilibre hormonal après 40 ans ? Comment se préparer à cette transition ? 

Les traitements médicamenteux / hormonaux : 

Le premier réflexe est de s'intéresser à la contraception (si l'on en prend une). En général, ce n'est plus une pilule contraceptive à base d’œstrogènes qui est adaptée ou prescrite car cette hormone augmente les risques cardiovasculaires mais un progestatif, un dispositif hormonal voire un traitement hormonal substitutif (TSH)

En effet, à partir de la quarantaine, les femmes sont plus exposées à l’hypertension. Mieux vaut donc s’orienter vers une pilule ne contenant que des progestatifs, ou encore vers un stérilet. En bloquant l’activité des ovaires, ces 'contraceptifs' vont supprimer les règles et donc les douleurs parfois intenses. L’autre avantage de la pilule progestative, c’est de réguler la durée des cycles. 

À savoir : Avec l’âge, l’utérus devient fibreux et l’endométriose (inflammation de la muqueuse utérine) plus fréquente, ce qui peut entrâiner des douleurs menstruelles marquées. 

Les solutions naturelles 

Hygiène de vie 

Pour préserver son équilibre après 40 ans, il est important de 

  • Maintenir une alimentation équilibrée, et adaptée à ta constitution, tes besoins et ton mode de vie (on ne parle pas de régime alimentaire mais de rééquilibrage alimentaire!) 

  • Avoir une activité physique régulière pour réduire le risque de prise de poids et de perte de densité osseuse (risque d'ostéoporose). On pense surtout au renforcement musculaire, ESSENTIEL pour augmenter son métabolisme*, préparer les chamboulements physiques de la ménopause et "bien" veillir. 

  • Apprendre à gérer son stress et prendre soin de sa santé mentale en pratiquant la relaxation, la méditation, le yoga ou toute autre activité.

  • Garder des horaires de coucher et lever régulier, pour préserver son sommeil (on a un guide sur le sujet avec plein de conseils!).

  • Arrêter de fumer. 

 

Les compléments alimentaires 

Not Today est une cure dédié à l'équilibre hormonal et au confort féminin. 

Not Today complément alimentaire troubles prémenstruels, préménopause, périménopause

Not Today régule tes hormones, ton cycle et ton flux et réduit les troubles prémenstruels liés à la  préménopause (et à l'hyperoestrogénie relative caractéristique de cette phase) 

Bye bye crampes, maux de tête, jambes et ventre gonflés, irritabilité tristesse, anxiété, déprime, fatigue, troubles du sommeil, ballonnements, mauvaise digestion...

Not Today est un complément alimentaire à base de plantes et des nutriments essentiels à ton équilibre hormonal, physique et émotionnel.

Gattilier et Alchémille régulent tes hormones, ton cycle et ton flux. Le duo Magnésium-Vitamine B6 limite les crampes et la fatigue. La Mélisse aide à réduire la rétention d'eau, et la Piloselle les ballonnements.

Créée avec des experts de la santé et du bien-être féminin , cette cure contient 100% d'actifs : une formule naturelle et végane, sans aucun additif, adaptée à tous les régimes alimentaires.

Not Today peut s'associer à Zen Master en cas de troubles émotionnels et cogntifs, ou à Glow Serum en cas d'acné hormonale et de changements de peau dûs aux hormones (sécheresse, signes de l'âge, etc.)

Zen master contre le stress la fatigue la déprime

Zen Master pour lutter contre la fatigue, l'anxiété, les problèmes de sommeil, les sautes d'humeur  et les baisses de moral.

Naturel, il est composé de magnésium, de vitamine B6, de plantes et de tryptophane, essentiels à ton bien-être. Ce complément agit positivement sur le comportement, l'humeur, le moral et le sommeil. Il limite les effets du cortisol sur l'organisme et booste les facultés cognitives (meilleures mémoire et concentration). Cette cure apaise, aide à réduire la fatigue, l'anxiété, la nervosité et le stress

 

Glow Serum sublime la peau limite les problèmes cutanés lié à un déséquilibre hormonal acné hormonale

Glow Serum pour dire Stop à l'acné hormonale ! 

Ce complément alimentaire concentre des actifs ultra-ciblés pour limiter les désagréments cutanés liés à un déséquilibre hormonal (sécheresse, signes de l'âge, acné hormonale...)

Changer son point de vue : 

Préménopause, péri-ménopause, ménopause .... c’est la vie ! Ce n’est PAS une maladie.  C’est un moment de changement pour le corps, ni à craindre, ni à ignorer .

Mais, nous sommes malheureusement conditionnées à redouter cette période à cause des symptômes liés, de risques accrus de problèmes de santé...

Et surtout, parce que la société l'a associé à des choses négatives (vieillissement, diminution de la performance, perte d'attrait physique et de pouvoir de séduction, inutilité puisque incapacité à procréer, etc.)

C’est un conditionnement, un biais qui ne reflète absolument pas notre réalité de femmes !

Cela peut être positif aussi. 

D'abord, parce que la prise en charge 's'est améliorée. Préparer et accompagner cette trabsition hormonale, avec un spécialiste et des changements dans son mode de vie, c'est mettre toutes les chances de son côté pour s'assurer une transition douce et dans les meilleures conditions. 

C’est aussi une vraie opportunité de savourer toute l'expérience acquise et vécue, de s'écouter et de mettre en place de bonnes habitudes. 

D'autre part, il y a de plus en plus d'exemples de femmes ménopausées, actives, épanouies, rayonnantes, qui abordent ouvertement et positivement ce sujet et c'est tant mieux ! 

FAQ 

Comment Purpause peut t'aider ?

Diagnostic personnalisé, livres blancs, conseils, et surtout remèdes naturels : on a plus d'un tour dans notre sac pour t'aider à te sentir bien durant cette phase de transition.  

Dosés pour les femmes, pensé par une femme, nos compléments alimentaires soutiennent ton organisme et t'aident à préserver ton équilibre hormonal, ton bien-être émotionnel et la santé de ta peau. 

Diagnostic hormonal femme personnalisé compléments alimentaires équilibre hormonal confort féminin règles douloureuses

Quand mes règles vont elles s'arrêter  ?

Cela varie d'une femme à l'autre, cela dépend du stock d'ovocytes de chacune, de l'âge des premières menstruations et de plein d'autres facteurs.

En effet, chaque femme, possède un stock de follicules ovariens. Ce sont des petits sacs situés dans les ovaires contenant les ovocytes. La qualité et la quantité de ces stocks varient selon chaque femme et se modifient au cours de la vie. 

À la naissance, une petite fille possède plusieurs millions de follicules ovariens : entre 1 et 2 millions. Ces réserves évoluent pour atteindre quelques centaines de milliers à la puberté.

La ménopause correspond à l’épuisement de ce stock de follicules ovariens. Elle semble s’installer lorsque le nombre de follicules ovariens est inférieur à 1 000. C’est à partir de ce moment-là que les ovaires vont arrêter de produire des oestrogènes, d'où l’arrêt des menstruations ou aménorrhée. Cet arrêt total des règles - sur 12 mois- survient entre 45 et 55 ans, et  en moyenne à 51 ans. À 55 ans, la  majorité des femmes sont ménopausées.. Après 55 ans, on parle de ménopause tardive.

La ménopause ne survient pas de manière abrupte. Il s’agit d’un phénomène durable précédé par une période de transition appelée préménopause. 

Durant cette période, les ovaires continuent à produire des œstrogènes mais les réserves de follicules ovariens s’épuisent peu à peu. La pré-ménopause, d’une durée de 1 à 8 ans,  arrive, elle, en moyenne entre 45 et 48 ans, bien que certaines femmes connaissent cette période dès 35-40 ans et d’autres seulement après 50 ans.

Pourquoi mes cycles se rallongent ou raccourcissent ?

La préménopause se caractérise plus souvent, par un allongement des cycles menstruels et une diminution du flux menstruel. Mais, certaines personnes menstruées constatent une alternance de règles abondantes (qui peuvent s’apparenter à des règles hémorragiques) et de cycles courts avec des règles plus légères.

Il faut garder en tête que  les règles deviennent irrégulières avec des cycles très courts (15 jours) ou, au contraire,  plus longs (30-32 jours) avec des flux abondants ou légers. Très souvent, les règles s’arrêtent pendant plusieurs mois avant de reprendre.

Comment sont les flux menstruels à la préménopause ?

Les changements hormonaux impactent le flux des règles. Et en la matière, il n’y a pas vraiment de règles (ahaha). Une seule chose est sûre, c’est que les menstruations se dérèglent (ok on arrête les jeux de mots) ! 

Le flux va varier d'un cycle à l'autre, mais aussi en fonction des femmes. Ainsi, le sang menstruel peut devenir beaucoup plus abondant, parfois même avec l’apparition de caillots, ou le flux peut se faire plus léger, avec des menstruations qui durent moins longtemps.

Âge et désir de grossesse

Pour donner des chiffres génériques, qui ne représentent pas forcément ta situation, à partir de quarante ans, la fertilité diminue à 6% de chance de tomber enceinte à chaque cycle menstruel contre 25% de chance entre 18 et 25 ans.... Avec aussi un plus gros risque de fausse couche dès 40 ans.

 La raison se trouve dans l’épuisement de la réserve ovarienne, si bien que les ovulations se font de plus en plus rares. 

×